Le prêt hypothécaire avec période de prélèvement

Vous projetez de rénover ou de construire ? Seulement vous hésitez quant à la manière dont vous allez financer les travaux liés à votre  projet. Le prêt hypothécaire avec période de prélèvement peut être la solution. En quoi consiste ce type d’emprunt ? Comment fonctionne-t-il ? Nous répondons à ces interrogations à travers ces quelques lignes…

Fonctionnement du crédit hypothécaire avec période de prélèvement

La réalisation de travaux immobiliers comprend plusieurs étapes. Chacune de ces étapes est censée être facturée par l’entrepreneur. Le prêt hypothécaire avec période de prélèvement consiste à prélever la somme du crédit au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

La démarche est simple : l’emprunteur ne demande de l’argent à l’organisme prêteur que lorsqu’il a des factures à payer. L’organisme de prêt débloque les fonds nécessaires après que les factures lui soient parvenues. Le versement s’effectue généralement dans un bref délai, le lendemain de la présentation de factures notamment.

Les intérêts sont calculés sur le montant dépensé, et le capital n’est remboursé qu’une fois que la totalité du prêt a été prélevée. La période de prélèvement est échelonnée sur 12 mois et peut être augmentée si besoin. Une indemnité de réservation sur le montant du crédit pas encore prélevé doit être payée à partir du septième mois. Vous trouverez davantage d’informations sur www.votreprethypothecaire.be.

Informations utiles

L’organisme de prêt peut définir un montant minimum de factures. L’emprunteur doit attendre que le montant de ses factures atteigne ce seuil pour pouvoir les présenter au prêteur. Si, toutefois, le paiement d’un faible montant ne peut attendre, l’emprunteur peut avancer le montant dû.

La facture donnée et la preuve de paiement devront ensuite être présentées au prochain prélèvement. Cela doit être effectué dans un certain délai suivant l’émission de facture. Dans le cas d’un acompte à payer, l’emprunteur n’a qu’à demander un bon de commande ou une facture d’acompte à l’entrepreneur pour ensuite présenter cette pièce à l’organisme de crédit.

Enfin, il faut savoir que les organismes financiers n’acceptent pas toutes les factures. Seules celles conformes à la réglementation en matière de TVA sont valables. Les frais d’achat, frais de notaire, travaux réaliser soi-même figurent entre autres parmi les dépenses qui ne sont pas financés dans le cas d’un emprunt hypothécaire avec période de prélèvement.