Investissement en location meublée : dans l'ancien ou dans le neuf ?

Aujourd’hui, l’investissement locatif en meublé est l’un des placements préférés des français. Cependant, le choix du marché diverge. Si certains investisseurs ont des penchants pour le neuf, d’autres préfèrent l’ancien. Tout est question de goût et d’avantages. Si vous vous apprêtez à vous initier dans ce type de placement, voici les points à retenir avant de vous lancer dans un tel projet.

À chacun ses avantages et ses inconvénientsInvestissement en location meublée : dans l'ancien ou dans le neuf ?

Pour mettre fin aux hésitations, il est primordial de connaître les contraintes et les opportunités rencontrées dans les deux marchés. Tout d’abord, en matière fiscale, le neuf offre des conditions plus favorables telles qu’une défiscalisation de 11 % sur le total de l’investissement avec le dispositif Censi-Bouvard ou une autre comprise entre 12 à 21 % avec la loi Pinel. Dans le neuf, les frais de notaires sont moins onéreux, soit 3 à 4 % du prix de la transaction contre 6 à 8% dans le marché de l’ancien. À part cela, les logements neufs d’aujourd’hui répondent déjà aux normes de décence et de sécurité imposées par la loi comme l’isolation acoustique et thermique, les installations électriques attestées par le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (ou Consuel), etc. Malheureusement, les projets neufs ne sont pas nombreux dans les centres-villes. De plus, à cause de la hausse du coût d’acquisition de ces nouvelles maisons aux normes, le rendement dépasse rarement les 4,9 % HT.

Dans l’ancien, le régime fiscal peut aussi s’avérer fructueux grâce à un amortissement différé. La plus-value perçue avec la mise en location d’un logement ancien peut être supérieure à 5 % puisque son coût d’acquisition est moins cher par rapport à celui du neuf. En outre, ce type d’habitation est bien entendu plus disponible en centre-ville et dans les quartiers qui se trouvent à proximité des commodités. C’est pourquoi il reste rarement vacant longtemps. D’autre part, en achetant une maison ancienne, vous pouvez y emménager dans les 3 mois à compter de la signature de la promesse de vente contre 10 à 18 mois pour les habitations sur plans ou VEFA (vente en l’état futur d’achèvement). Cependant, les travaux de rénovation exigés par la réglementation en vigueur peuvent générer des charges importantes comme l’installation des systèmes d’isolation, la remise à neuf de la toiture, etc. De plus, si la maison n’est pas aux normes, les charges courantes comme la facture énergétique seront nettement alourdies.

Où fait-il bon d’investir dans le meublé

Investissement en location meublée : dans l'ancien ou dans le neuf ?

Dans le marché immobilier, le choix de l’emplacement doit être effectué d’une manière réfléchie. Avant tout, il faut identifier le type de résidence qui vous convient : résidence pour étudiants, touristes, affaires, etc. Quant au mode de gestion, vous pouvez faire appel aux services d’un gestionnaire de résidence tourisme, de personnes âgées, etc. Sur ce point, une solution sécurisée est d’opter pour la gestion de patrimoine sur Odalys Patrimoine.

Par la suite vient la détermination du lieu où vous allez investir. Si vous souhaitez réaliser un investissement locatif dans le neuf, privilégiez les 3 tops de l’année 2016, Bordeaux, Toulouse et Lyon. En affichant un grand nombre d’habitations construites, un dynamisme économique et un taux de séjours de vacances élevé, ces grandes villes garantissent un rendement élevé pour un placement en meublé dans le neuf. Toutefois, si le marché de l’ancien vous tente, les logements qui se trouvent dans les centres-villes ou près des endroits historiques sont vivement recommandés.